FLY AWAY HAMMOCK VOLUME 1, La nouvelle référence française de la pratique du hamac aérien.



Il n'est pas sans remarquer que les disciplines aériennes et les nouvelles approches de celles-ci, sont en plein essor sportif et artistique depuis presque une décennie.

Nombreux sont les pratiquants à apprécier les innovations proposées en la matière.

Très peu encore sont les entrepreneurs qui, par divers moyens artistiques et pédagogiques, tendent à développer et faire évoluer la pratique de ses disciplines aériennes, par leur approche tournée vers le progrès constant et le déploiement.


Caroline Mortain, pratiquante et enseignante de disciplines aériennes, vient de faire paraître un ouvrage offrant au public un regard frais sur la pratique du hamac aérien.

Cet ouvrage reprend les basiques de la discipline et propose également tout un panel de nouvelles figures à réaliser seul ou accompagné.


Nous vous invitons aujourd'hui, à découvrir son travail et son parcours ...


-Bonjour Caroline,

Peux tu nous en dire plus à ton sujet?

Je m’appelle Caroline Mortain, j’ai 32 ans et je pratique la danse aérienne depuis 2012.

Je suis la gérante de Fly Away, école de disciplines aériennes située à Portes-lès-Valence dans la Drôme (26).


Dans ma vie personnelle, je suis passionnée de cuisine.

C’est d’ailleurs ce qui m’a fait découvrir la danse aérienne.

A l’époque, je cherchais un sport acrobatique qui me permettrait de me faire plaisir tous les jours, sans devoir faire attention à ma silhouette.

La danse aérienne était le sport idéal tant sur l’aspect acrobatique que sur le plan sportif.


Crédit photo: Frédéric Mortain


-Comment es-tu arrivée dans l’univers des disciplines aériennes?

Par hasard!

Des amis m’ont annoncé qu’une école de pole dance allait s’ouvrir dans la ville où j’habitais.

J’ai commencé par faire de la pole dance, puis j’ai été attirée par le cerceau aérien et le trapèze fixe. J’ai déménagé par la suite mais j’ai continué à prendre des cours de pole dance. Cependant j’avais du mal à trouver des cours d’aérien et j’ai fini par m’acheter mon propre matériel pour m’entraîner seule.


J’ai toujours aimé former et enseigner.

Donner des cours de danse aérienne me permet de trouver un équilibre dans ma vie professionnelle et personnelle, c’est une véritable passion. Avec l’enseignement, j’y trouve l’approche technique et l’approche humaine.

La technique est intéressante dans l’enseignement car c’est grâce à la précision des informations que l’on va donner et les astuces de placement que des figures inaccessibles peuvent se débloquer. Pouvoir s’adapter à l’élève au lieu de demander à l’élève de s’adapter à l’enseignement est très important pour moi.

Savoir reconnaître les limites de l’élève, peut nous faire changer totalement la manière dont on va encourager et motiver une personne pendant sa séance. Il faut trouver les bons mots pour qu’elle donne le meilleur d’elle-même et se fasse plaisir quand elle vient en cours.


-Qu’est ce qui t’a motivé à créer une école?

Comme j’enseignais la pole dance dans une école de danse, en plus d’un travail à plein temps, j’ai décidé de prendre un an pour faire une pause professionnelle afin de passer un diplôme d’éducateur sportif et me former en pole dance.

Je voulais approfondir mes connaissances sur l’anatomie, la prévention des blessures, la pédagogie et améliorer ma technique en pole dance mais également dans le sport en général.

La même année, j’ai donc passé un diplôme d’éducateur sportif et la formation professionnelle de Doris Arnold du niveau initiation au niveau avancé.


Mes déplacements professionnels de l’époque ne me permettaient pas d'assurer des cours réguliers de pole dance dans une école. J’ai alors crée ma première société en 2017, qui proposait des cours particuliers de danses aériennes comme la pole dance, le hamac aérien, le cerceau aérien et l’exotic dance.

Je ne pensais pas pouvoir en vivre mais, en moins de 3 mois et grâce au bouche à oreille, mon planning était plein.

J’ai fini par quitter mon travail et j’ai ouvert mon école. Depuis je vis de ma passion.


L’idée d’origine était de garder une activité de cours particuliers et proposer des cours réguliers plus accessibles dans une structure adaptée pour la danse aérienne. L’école est toute jeune, j’ai ouvert en mai 2019!

Il y a deux salles, une avec des accroches pour l’aérien et l’autre avec des barres de pole dance.


-Comment en vient-on à écrire un livre traitant de la pratique de discipline aérienne?

En France, le hamac aérien est une discipline jeune (un peu comme la pole il y a 10 ans). Je connaissais la complexité d’apprendre une nouvelle discipline sans support. La difficulté pour comprendre la logique des figures ou encore comment doit se comporter le hamac. Petit à petit, le hamac aérien fait de plus en plus d’adeptes. Les écoles de pole dance ont commencé à proposer des cours et des ouvrages ont vu le jour en anglais puis en français.


J’ai travaillé dans la continuité de la discipline pour permettre à ceux qui pratiquent de trouver facilement des inspirations dans leur combos ainsi que des nouvelles figures et transitions.

-Pourquoi le hamac aérien?

J’aime cette discipline pour toute son approche. Ce n’est pas simplement des figures à enchaîner, c’est aussi la fluidité du mouvement dans les combos. La manière d’amener la figure est aussi belle que la figure en elle-même.


On peut y apporter son style grâce à la multitude de figures qui existent. On peut développer sa technique mais aussi l’approche artistique permise par le hamac aérien. C’est une discipline qui plaira aussi bien à ceux qui recherchent la performance technique qu’à ceux qui ont une approche plus artistique et dansé de la discipline.

-La lecture de ton livre se substitue-t-elle à un enseignement classique avec un professeur?

Le livre n’a pas vocation à enseigner la discipline.

C’est un recueil de figures qui sont regroupées par caractéristiques techniques.


Les figures sont classées en différentes sections: figures brins droits, brins ouverts et brins enroulés, nœuds, chutes et transitions.

C’est un choix de ne pas classer les figures par niveaux car en fonction du passé sportif de la personne, de la perception de son corps dans l’espace et de l’ordre des figures du combo, la difficulté ressentie ne sera pas la même.

Ici un aperçu des explications telles que trouvées dans le livre


Avec un professeur, il y a un partage de savoir. Il va prévenir les mauvais positionnements et corriger les erreurs. Quand on pratique seul, c’est plus difficile d’identifier l’erreur. Il faut pouvoir approfondir certains sujets pour ne pas se blesser, mais ça se fait. J’ai appris seule la discipline pendant deux ans et j’ai développé la pédagogie pour l’enseigner à des élèves par la suite.


Que ce soit pour un professeur qui cherche de nouvelles figures à enseigner ou pour une personne qui apprend en autodidacte, il va y avoir dans ses entraînements, une phase de test sur des figures ou combos que le pratiquant n’a jamais réalisée.

Dans la pratique du hammock j’ai une règle à laquelle je ne déroge sous aucun prétexte: je n’essaie jamais de nouvelles figures si je suis seule.

J’ai eu la chance de ne jamais m’être retrouvée dans une mauvaise posture. Il suffit d’une erreur d’enroulé et tu te retrouves à 2 mètres du sol sans pouvoir te décrocher.


Comme toute discipline aérienne, la sécurité est indispensable, certaines figures peuvent devenir dangereuses si elles sont mal réalisées.

Ici une nouvelle illustration du livre


Ce livre est donc destiné autant aux professeurs qu’aux élèves qui souhaitent avoir des idées de figures pour s'entraîner. C’est un ouvrage qui rassemble de nombreuses figures de la discipline et qui transmet les étapes pour les réaliser facilement. Le livre fait 200 pages, il regroupe les principales figures de hamac aérien mais aussi d’autres qui sont plus originales et moins connues. Il y a des figures de tous les niveaux, le livre plaira autant aux débutants qu’à ceux qui ont un niveau avancé.

-Combien de temps t’as pris sa conception? De qui t’es tu entourée?

J’ai mûrie l’idée pendant plusieurs mois, un peu comme un puzzle. Et quand je me suis enfin lancée, on ne pouvait plus m’arrêter! Il m’a fallu environ 6 mois pour écrire le livre et le mettre en forme.


Sur le plan personnel, j’essaie au maximum de passer par des entreprises locales et respectueuses de l’environnement. Il était naturel pour moi d’en faire de même pour le livre. J’ai choisi un imprimeur qui est à 10km du studio Fly Away et qui inclut dans sa fabrication, un cahier des charge respectueux de l’environnement. Il a été de bons conseils sur le choix des papiers à utiliser et sur les méthodes d’impression. Cela m’a permis de faire plusieurs essais de mise en page avant de sortir la version définitive du livre.


Pour la partie visuelle, j’ai travaillé avec un photographe qui connait les logiciels de mise en page utilisés pour créer un livre. C’était un véritable travail d’équipe, il traitait les photos et mettait en place la structure. Et moi je mettais en forme. J’ai aussi appris à utiliser un logiciel pour créer les pages du livre, c’était très intéressant à faire.

-Y’aura-t-il une suite? 

Je l’espère! Le livre a été conçu pour qu’il y en ai une!

En France, la discipline est en train de se développer alors que dans d’autres régions du monde notamment en Asie, la pratique du hamac aérien est très répandue.

De nouvelles figures voient le jour constamment et il est tout à fait possible qu’un second ouvrage suive celui-ci.

-Proposes-tu des formations en disciplines aériennes au sein de ton école?

Oui, je propose des formations professionnelles chez Fly Away dans trois disciplines: le hamac aérien, le cerceau aérien et l’exotic dance (Old school, low flow, floorwork et chair dance).

Les trois formations ont une durée de 75h chacune et pour garder une bonne qualité d’enseignement le nombre de participants est limité à 6 personnes par sessions.

J’ai voulu m’adapter aux contraintes des participants en proposant deux formules : suivre les formations collectives avec 3 rendez-vous de 5 jours ou partir sur une formation privée ou semi-privée.

Dans les formations, on y voit aussi bien de la théorie: connaissance du public, anatomie, prévention des blessure... Que la technique: figures, chorégraphie, combos... En passant par la pédagogie: adapter son enseignement à l’élève, préparer ses cours, travailler en toute sécurité...



Merci Caroline Mortain pour le temps & le soin,

Plein de belles réalisations dans tes projets!


Se procurer le livre:

www.studioflyaway.com


Cours, Stages & Formations professionnelles chez FLY AWAY STUDIO:

www.lestudioflyaway.com


Retrouver Caroline Mortain & le studio Fly Away sur

FB: Fly Away - Porte les Valence (26)

IG: @caroline_mortain_fly_away



A très vite,

Les Nouvelles Aériennes

120 vues