Cirque Le Roux : La Nuit du Cerf

«La vie ne doit pas être un voyage en aller simple vers la tombe, avec l’intention d’arriver en toute sécurité dans un joli corps bien conservé, mais plutôt une embardée dans les chemins de traverse, dans un nuage de fumée, de laquelle on ressort usé, épuisé, en proclamant bien fort :

quelle virée!»

Hunter S. Thompson


Cirqueleroux.com

Ce vendredi 22 novembre, nous avons eu le plaisir de nous rendre au Théâtre Libre, assister à la création originale « La Nuit du Cerf – A Deer in the Headlights » (Mise en scène : Charlotte Saliou), mettant en scène six artistes circassiens ; Philip Rosenberg, Valérie Benoit, Gregory Arsenal, Yannick Thomas, Lolita Costet et Mason Ames.


Le cadre nous plonge dans une atmosphère particulièrement intrigante et décalée qui allie humour, poésie et drame. Les comédiens endossent tantôt le rôle d’acteur, tantôt le rôle d’artiste aérien et évoluent dans un décor accompagné de jeux de lumières (Création lumière : Pierre Berneron) et de musiques captivantes et immersives (Musique originale : Alexandra Stréliski / Création son : Jean-Marie Canoville).


Tous détiennent un rôle plus ou moins excentrique et nous nous attachons rapidement à tous ces personnages. Au-delà de ça, nous avons été agréablement surpris de la profonde cohésion d’équipe qui émanait sur scène, les acteurs ont une manière de se regarder... ce qui renvoie une complicité frappante !


Les mains moites se font ressentir tout au long de la pièce, et nous ne pouvons nous empêcher de lâcher un soupir de soulagement lors de chaque porté, équilibre, voltige ou encore de banquine – tellement la prise de risque est audacieuse – suivi d’applaudissements.


Le cadre aérien est absolument superbe, les performances sont réalisées dans une harmonie et une grâce sans égale ... Tout se déroule minutieusement, c’est aussi délicat que poétique. D’ailleurs nous avons beaucoup aimé le numéro « Vision Nocturne » interprété par le duo Nancy et Edmond qui se mêlent à une danse passionnelle. Et la fin…quelle fin… Il faut l’avoir vu pour en parler !


Le défi du Cirque le Roux, était basé sur la prise de risque physique ainsi que la profondeur des émotions, et c’est réussi ! Nous avons été réellement stupéfaits, et n’avons pas vu le temps passer. C’est une belle découverte.



« Miss Betty est morte … Ses trois enfants se retrouvent dans la maison familiale située au bout d’un chemin en bord de forêt pour préparer la cérémonie des funérailles. Soudain dans un crissement de pneus, un mystérieux étranger hirsute et hors de lui débarque. De là tout bascule : la famille fraîchement réunie règle ses comptes, se déchire, s’aime, s’empoigne, rit, s’esclaffe, pleure, danse, dérape … et les funérailles déraillent. » Crédit cirqueleroux.com



Laissez-vous transporter dans cette ambiance, vous trouverez ici les dates de leur tournée en France pour cette fin 2019 jusqu’en 2020.


Retrouvez Cirque Le Roux sur :

Site internet

Facebook

Instagram



Maud Grsl

A bientôt dans les airs

0 vue